AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
.FORUM EN HIATUS.

Partagez | 
 

 just can't stop this pendulum in my head (daisy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milo Connelly
HONNETE CITOYEN

avatar

Date d'inscription : 31/01/2018
Messages : 137
Age : 37
Côté coeur : what goes around comes around
Dans mon cochon : 172
Avatar et crédits : ben barnes @tik tok

MessageSujet: just can't stop this pendulum in my head (daisy)   Ven 2 Fév - 0:11

like a spotlight the water hits me

Le temps semblait s’être arrêté, depuis que Poppy était apparue dans le bureau de Milo pour ce qui aurait dû être une énième partie de plaisir. Ça en avait été tout autrement, cette fois. S’ils avaient pris l’habitude de se montrer à la fois légers et enflammés à chacune de leur rencontre, là, ça n’avait pas été leurs corps qui avaient pris feu, c’était leur relation au grand complet. Et l’incendie promettait des ravages irréparables. Milo, plus immature que ce qu’il laissait croire lorsqu’il se trouvait en devant de ses classes bondées d’apprentis-juristes, fuyait actuellement la réalité, celle qui venait avec des responsabilités qu’il n’était pas prêt d’affronter. Malheureusement, il n’y avait pas que ce concept abstrait qu’il allait devoir confronter un jour ou l’autre, non, parce que des éléments bien plus physiques s’avançaient vers lui. Et il n’aurait pas cru qu’aujourd’hui, en tournant le couloir pour se rendre à la cafétéria de l’université à l’heure du lunch, il tomberait vis-à-vis de l’un d’entre eux. Ce n’était pas Poppy, ce n’était pas ce qui grandissait en elle, mais il pouvait facilement deviner que tout finirait un jour par s’entrecouper. Si ce n’était pas déjà le cas, si ce n’était pas déjà le motif de sa visite. Daisy Hopkins, la grande sœur de Poppy, venait d’ouvrir la porte de la cage d’escaliers, tout au bout. Milo eut tout juste le temps de la reconnaître et de s’engouffrer de nouveau dans le couloir duquel il provenait, un mur perpendiculaire les séparant maintenant de la vue de l’un et de l’autre. Il fuyait tout, Milo, un peu dans l’espoir que ça disparaisse. Autrement, c’était lui qui disparaîtrait. D’ici. De sa propre vie. Le professeur accéléra le pas et retourna à son bureau, refermant la porte derrière lui. Il s’adossa à cette dernière, basculant la tête vers l’arrière. Ses paupières, lourdes comme l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête, se refermèrent doucement. Son rythme cardiaque s’était accéléré par la simple vue de cette femme qu’il connaissait depuis un moment déjà, rencontrée au mariage d’Effie. Si tout avait pu sembler bien normal à ce moment-là, c’était tout autre maintenant que Milo avait fait le rapprochement entre elle et Poppy. Daisy et Poppy. Il avait merdé, Milo, et il ignorait jusqu’à qu’elle point la venue de la blonde jusqu’ici impliquait qu’il doive se justifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisy Hopkins
ADMIN

avatar

Date d'inscription : 18/12/2017
Messages : 267
Age : 30
Côté coeur : célibataire.
Dans mon cochon : 414
Avatar et crédits : margot robbie (ailahoz).

shape of you :
Dicton du jour Dicton du jour:
Ils font battre mon coeur Ils font battre mon coeur:
Dans mon iPod Dans mon iPod :

MessageSujet: Re: just can't stop this pendulum in my head (daisy)   Ven 2 Fév - 1:11

Les gens intrusifs, Daisy détestait cela pourtant, elle se retrouvait au beau milieu de la faculté à la recherche du professeur de Poppy. Il faut savoir, que Daisy n'a jamais été du genre à se mêler des affaires de sa petite soeur, pourtant, Poppy semblait dans une certaine tourmente ces derniers jours et face à son mutisme, Daisy avait commencé à s'angoisser. En temps normal, elle aurait cuisiné sa petite soeur et cette dernière aurait fini par lâcher le morceau. Mais tout le problème était là. Poppy restait évasive, elle ne disait pas grand chose, elle ne mangeait pas beaucoup, elle avait des sauts d'humeur. Les parents Hopkins, tout comme Daisy, se montraient donc légèrement inquiets. Daisy sentait qu'il se tramait quelque chose, que Poppy avait du se mettre dans de sales draps, quelque chose clochait clairement avec elle. Daisy, pris donc la décision de se rendre à l'université, pour aller à la pêche aux informations. Elle ne savait pas réellement ce qu'elle était venu cherché, mais elle s'était souvenu de Milo. C'était un type qu'elle avait rencontré au mariage d'Effie. C'était un ami proche d'elle et si Daisy n'avait plus eu l'occasion de le revoir, il lui avait laissé une bonne impression. Elle aurait pu demander son numéro à Effie, mais elle ne voulait pas laisser penser qu'il la branchait. Parce que ce n'était pas le cas, et puis, dans ce genre de cas, Daisy, préférait clairement avoir la personne sous les yeux. Question de facilité. Elle savait que Poppy, ne serait pas à l'université, puisqu'elle était, pour une fois, rentrée tôt à la maison. Une information qu'elle avait obtenu non sans mal, en passant un coup de téléphone, l'air de rien, à maman Hopkins. Elle arrivait au département de droit, lorsqu'il lui semblait reconnaitre une silhouette familière de dos. Elle devait être cinglée, comment aurait-elle pu reconnaitre Milo si facilement. Elle arrêta donc un étudiant. Le bureau de Mi.. Monsieur Connelly s'il vous plait ? Deux couloirs plus tard, elle se trouvait devant la porte. Elle toqua doucement à la porte, attendant qu'on lui réponde. S'il n'était pas là, c'était retour à la case départ et elle n'en saurait pas plus, sur ce qui tracassait sa petite soeur.

_________________
le flan
le tyran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverstopdreaming.forumactif.com
Milo Connelly
HONNETE CITOYEN

avatar

Date d'inscription : 31/01/2018
Messages : 137
Age : 37
Côté coeur : what goes around comes around
Dans mon cochon : 172
Avatar et crédits : ben barnes @tik tok

MessageSujet: Re: just can't stop this pendulum in my head (daisy)   Sam 3 Fév - 19:59

Ses doigts s’entremêlaient nerveusement derrière son dos, tremblotant contre la porte sur laquelle ses mains étaient appuyées. Il tentait de faire de l’ordre dans ses idées qui fusaient dans tous les sens, ses pensées qui ne le ramenaient plus jamais sur le droit chemin depuis que Poppy était entrée dans sa vie. Les paupières fermées, il ne voyait plus rien, Milo. Mais quelque chose lui disait que mêmes les yeux grands ouverts, il demeurerait dans la noirceur la plus totale, dans un état léthargique le paralysant des orteils jusqu’à la tête. C’était surtout son cœur qui se montrait ankylosé par le poids qu’avait mis Poppy sur ses épaules dans les derniers jours. Ses sens s’éparpillaient au point où il n’arrivait plus à différencier quoi que ce soit, et son ouïe ne captait plus qu’un grave signal d’urgence, qui l’empêcha d’entendre les talons de Daisy claquer contre le sol du couloir. S’approchant. Se rapprochant. C’est seulement quand, à quelques centimètres de sa nuque, simplement séparés par la porte, un poing s’abattit. Deux coups. Tout doux, mais qui laissaient peut-être présager la tempête. Pris par surprise, Milo avait sursauté, lui qui pensait avoir esquivé le raz-de-marée. Il avait légèrement effleuré la patère qui se trouvait normalement derrière la porte une fois celle-ci ouverte. Et le porte-manteau s’était écroulé au sol, dans un bruit assez audible pour quiconque se trouvait dans les parages. Et malheureusement, ça n’était pas que Milo. « Shit. » Souffla-t-il en se précipitant vers la patère pour la relever, la remettre en place. Sauf que maintenant, il ne pouvait plus jouer aux invisibles, aux absents. Il ne pouvait plus disparaître, parce qu’elle savait qu’il était là. « Une minute ! » Ce serait moins que ça, en réalité. Milo n’avait pas une minute de pensées à combler, ou alors pas envie d’avoir le temps de se créer mille et un scénarios qui finiraient tous par le même constat : sa défaite. Il passa une main dans ses cheveux, ouvrit quelques copies sur son bureau pour se donner l’air d’avoir été en train de travailler, et se dirigea vers la porte. Il ferma les yeux à nouveau quand sa main s’enroula autour de la poignée de porte. Inspire. Expire. Il tourna la poignée, et l’ouvrit, affichant un regard faussement surpris en voyant la blonde. « Oh ! Daisy ! Je … je ne m’attendais pas à te voir, enfin, ici … ! Qu’est-ce qui t’amènes ? » Demanda-t-il avec flagrante angoisse dans la voix. Il esquissa un sourire tremblant. « Entre. » Il s’écarta, juste assez pour qu’elle s’engouffre, pas assez pour qu’il ait l’air réellement enclin à l’accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisy Hopkins
ADMIN

avatar

Date d'inscription : 18/12/2017
Messages : 267
Age : 30
Côté coeur : célibataire.
Dans mon cochon : 414
Avatar et crédits : margot robbie (ailahoz).

shape of you :
Dicton du jour Dicton du jour:
Ils font battre mon coeur Ils font battre mon coeur:
Dans mon iPod Dans mon iPod :

MessageSujet: Re: just can't stop this pendulum in my head (daisy)   Dim 4 Fév - 23:33

Un grand bruit se fit entendre de l'autre côté de la porte. Daisy grimaça, plus vraiment sûr de vouloir revoir Milo, après tout, ils ne se connaissaient pas tant que ça et la démarche était déjà des plus étranges, mais si en plus, elle le surprenait à en train de faire je ne sais quoi, ça n'allait clairement pas le faire. Finalement la porte s'ouvrit et un Milo, visiblement pas à l'aise se montra. Heu tout va bien ? Daisy, s'inquiétait réellement pour le jeune homme. Peut-être avait-il appris une mauvaise nouvelle ? Peut-être avait-il tout simplement passé une mauvaise journée ? Quoi qu'il en soit, ce n'était pas le bon moment. Daisy, décida tout de même de continuer ce qu'elle était venu faire, maintenant qu'elle était devant Milo, après tout ce temps, il aurait été étrange de repartir bredouille. Merci répondit-elle en entrant dans la pièce, bien que la porte soit à moitié ouverte. Elle inspecta rapidement la pièce du regard, tout semblait en ordre, elle ignora la petite voix dans cette tête qui voulait savoir d'où provenait le bruit entendu plus tôt. Elle se racla la gorge. Je suis contente que tu te souviennes de moi. En faite je viens te voir à titre personnel. Ma petite soeur est étudiante dans cette fac et je sais qu'elle t'a en prof. Elle est plutôt bizarre en ce moment, elle nous inquiètent beaucoup avec mes parents, elle ne mange plus, elle dort beaucoup, elle pleure beaucoup. Enfin, ça ne va pas et du coup, je déteste faire ça, mais je cherche à savoir ce qu'il se passe. Et comme, tu es son prof majeur, je me disais que tu aurais peut-être connaissance de quelque chose ? Si ses cours ça va, si elle a un petit-copain, une rupture, une copine, la drogue ? Enfin, je sais pas moi, mais un début de réponse pour expliquer ce qui cloche avec elle ? Elle marqua une pause et s'humidifia les lèvres, elle n'avait pas prévu de faire une tirade pareille et elle se rendit compte du degré de son inquiétude. Il devait la prendre pour une folle, mais fichu pour fichu, au moins, elle aurait peut-être une information qui changerait la donne. C'est Poppy Hopkins, mais tu avais du faire le lien ? Elle plongea son regard dans celui de Milo, véritablement inquiète et à l'écoute de toutes informations intéressantes.

_________________
le flan
le tyran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverstopdreaming.forumactif.com
Milo Connelly
HONNETE CITOYEN

avatar

Date d'inscription : 31/01/2018
Messages : 137
Age : 37
Côté coeur : what goes around comes around
Dans mon cochon : 172
Avatar et crédits : ben barnes @tik tok

MessageSujet: Re: just can't stop this pendulum in my head (daisy)   Lun 5 Fév - 2:14

Le bruit, sans aucun doute le bruit, oui, avait su éveiller les soupçons de Daisy déjà. Enfin, pas sur … pas sur toute l’histoire, pas si elle ne le savait pas. Ça n’était pas le genre de chose qu’on pouvait comprendre de nulle part, sans indice, sans piste. Mais elle avait bien remarqué que quelque chose ne tournait pas rond, que Milo n’était pas tout à fait là dans sa tête, que non, tout n’allait pas bien. Et pourtant : « Euh, oui, oui, bien sûr ! Je … je faisais un peu de rangement. » Il esquissa un faible sourire, entrouvrant la porte juste assez pour que Daisy comprenne qu’il la laissait passer. Le bureau était parfaitement en ordre, si ce n’était que des quelques papiers et crayons déposés face à sa chaise de travail, comme une scène parfaite, un peu trop parfaite. Si son bureau était en ordre, c’était pourtant le chaos dans la tête de Milo. Sans perdre une seule seconde, Daisy lui exposa les motifs de sa venue. Ou plutôt le motif. Poppy. Rien qu’à l’entendre parler de sa petite sœur, le corps du professeur se raidit, son regard se figea sur la blonde. Mais les paroles de la grande sœur de Poppy laissaient bel et bien croire qu’elle n’avait aucune idée de ce qui se passait entre l’étudiante et son professeur. Qu’elle n’était pas du tout au courant de la grossesse de Poppy. Qu’elle ignorait qu’un feu ardent brûlait entre eux, et qu’ils s’étaient laissés consumer plus que de raison. « Euh, oui … oui j’avais fait le lien en lisant son nom dans ma liste d’étudiants. Et en la voyant, ça a confirmé. Vous vous ressemblez. » Il hocha la tête, un sourire trop forcé, trop crispé, aux lèvres. « Assieds-toi, je t’en prie. » Rien que le temps de contourner son bureau pour aller s’asseoir à son tour lui laisserait peut-être le temps de mettre un peu d’ordre dans ses idées. De savoir quoi répondre à cette question qui était peut-être réellement innocente, ou qui n’était peut-être qu’un test, aussi. Et si Poppy avait tout révélé à Daisy ? Et si Daisy était là seulement pour le mettre au pied du mur, pour lui tendre un piège dans lequel il allait aveuglément se faire prendre ? Tout comme celui dans lequel il s’était vautré avec sa sœur, d’ailleurs. Maintenant, il était enchaîné, Milo. L’homme s’assit et croisa ses mains sur la surface de travail, plongeant son regard dans celui de Daisy en soupirant doucement, secouant la tête de droite à gauche. D'une voix mal assurée, nerveuse, il dit : « Écoute, je … je ne sais pas trop quoi te dire. Poppy s’est toujours montrée un peu distraite, en cours. Je ne sais pas vraiment si j’ai pu remarquer une différence dans les dernières semaines … Ses résultats sont dans la moyenne, toujours à peu près les mêmes. » Il fit une moue désolée, jouant le jeu du mieux qu’il le pouvait. Le grand acteur. Mais ses doigts s'entremêlaient nerveusement. « Tu sais, j’ai une centaine d’étudiants … j’avoue ne pas porter trop d’attention à ce qui peut se passer dans leur vie. » Il avait une centaine d’étudiants, Milo, c’était vrai. Mais Poppy n’avait jamais été une parmi tant d’autres. Et ça, il avait beau mentir, il avait beau porter un masque, il ne pouvait pas le cacher. Pas quand on lui parlait directement, personnellement, d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: just can't stop this pendulum in my head (daisy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
just can't stop this pendulum in my head (daisy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stop tout !!!
» [Stop-motion] Bionic-Nico Production
» [Stop-Motion] War of Bohrok !
» [Stop-Motion] JEDIMASTER134 Production
» [Stop-Motion] Projet: univers wars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
something special :: Blueberry Hill, Massachusetts (USA) :: rosedale-
Sauter vers: